Les villes où acheter et où investir en Aquitaine

Avec une superficie de 84 036 km², la Nouvelle-Aquitaine est la plus vaste région française. Elle regroupe pas moins de douze départements tels que la Gironde, et abrite des villes attractives comme Poitiers, La Rochelle, Angoulême, Limoges et Bordeaux. Quant à l’ancienne région Aquitaine, composée des départements de la Gironde (33), des Landes (40), du Lot-Et-Garonne (47) et des Pyrénées-Atlantiques (64), elle continue de séduire chaque année de nouveaux habitants ainsi que des investisseurs.

Investissement immobilier en Aquitaine : un territoire inégal

Investir ou acheter en Aquitaine, c’est bénéficier d’une dynamique hors norme grâce, notamment, à 720 kilomètres de façade Atlantique et neuf aéroports. Depuis 2017, Bordeaux voit par ailleurs passer la ligne ferroviaire grande vitesse (LGV), qui lui permet de relier Paris en deux heures. Votée en 2015, la création d’une LGV entre Limoges et Poitiers a finalement été abandonnée au profit d’une modernisation de la ligne. Mais depuis février 2020, les débats sont de nouveau lancés afin de permettre de relier les deux villes en 1h35 contre 1h56 actuellement.

L’Aquitaine doit pour beaucoup son dynamisme à ses départements maritimes et notamment à la Gironde. La Creuse, la Corrèze et la Haute-Vienne, moins attractives, portent de nombreux projets urbains dans le but de se renouveler.

Acheter ou investir en Aquitaine : miser sur la Gironde

Avec 1,62 million d’habitants en 2019, la Gironde est le septième département français, derrière le Nord, Paris, les Bouches-du-Rhône, le Rhône, les Hauts-De-Seine et la Seine-Saint-Denis. Son dynamisme n’est plus à prouver et chaque année, le département attire de nombreux nouveaux résidents.

Prisée des touristes l’été, plus calme l’hiver, Arcachon est l’une des villes où il fait bon investir en Aquitaine. Située à proximité immédiate de l’océan Atlantique, elle est aussi à une heure environ de Bordeaux par la route ou en train. La ville compte quelque 11 567 habitants et de très nombreuses résidences secondaires et locations touristiques. Les quartiers de l’Aiguillon et de la ville d’été demeurent les plus accessibles avec des prix avoisinants les 6 800 €/m².

Depuis le 13 décembre 2020, les voyageurs qui souhaitent relier Arcachon à Libourne peuvent le faire sans correspondance à Bordeaux. C’était l’un des objectifs du RER Métropolitain qui est désormais effectif.

Il faut dire que Libourne est elle aussi une ville attractive pour acheter sa résidence principale ou investir dans l’immobilier locatif. Boosté par la baisse de l’offre à Bordeaux, combinée à la hausse des prix, l’immobilier libournais retrouve ses lettres de noblesses. Située à 40 kilomètres de Bordeaux, Libourne est toute proche du port de la lune grâce à des liaisons TER constantes. Elle offre un cadre de vie privilégié aux familles qui souhaitent davantage d’espace et un jardin. Il faut compter en moyenne 1 973 €/m² pour un appartement et 2 576 €/m² pour une maison.

Autour de Bordeaux : ces villes où il fait bon investir

Outre Bordeaux dont les prix ont considérablement augmenté ces dernières années, mais qui séduit toujours les acquéreurs et les investisseurs, d’autres communes de la métropole sont prisées pour acheter ou investir en Aquitaine.

Citons par exemple Eysines avec ses 24 109 habitants et ses 3 551 €/m². La ville attire les familles et les investisseurs à la recherche d’un cadre de vie proche de celui de la préfecture de Gironde, à moindre prix. Il faut dire qu’Eysines permet de relier Bordeaux en moins de 30 minutes en voiture. Un confort de vie agrémenté depuis peu par l’arrivée de la ligne de tram D dans la commune, qui relie l’hyper centre de Bordeaux.

Au sud, on trouve ensuite Mérignac, connue pour abriter l’aéroport de Bordeaux. La ville attire les investisseurs grâce à son dynamisme économique principalement centré sur les domaines de la santé et de l’aéronautique. Mérignac est la seconde plus grande ville de Gironde avec ses 70 813 habitants. Son prix moyen s’affiche à 3 780 €/m².

Continuons au sud où l’on trouve la commune de Pessac, proche de celle de Talence. Toutes deux forment une continuité avec Bordeaux et sont très prisées par les étudiants. Les investisseurs locatifs eux aussi n’hésitent pas à miser sur ces communes, ce malgré une hausse des prix assez marquée, de l’ordre de 49,2 % en dix ans, à Pessac.

Enfin, plus au nord, la commune de Bruges bénéficie d’une porte d’entrée privilégiée sur Bordeaux, mais aussi sur les prestigieux châteaux viticoles du Médoc. Ses prix s’affichent désormais à 3 837 €/m², soit une hausse qui peut atteindre 19,2 % sur trois ans. Malgré tout, la commune voit arriver de nombreux Bordelais à la recherche d’une qualité de vie et qui souhaitent préserver leur pouvoir d’achat.